Vin Bio : la France en bon élève

Vin Bio : la France en bon élève

« Le vin biologique en France : consommation et profil des consommateurs » Vin bio, vin sans sulfites, ou vin biodynamique, les caves se remplissent depuis plusieurs années de carafes dont les étiquettes vantent une qualité de culture, dans le respect de la Nature et des consommateurs. Devenu tendance et avec plusieurs reconversions en Bio de certains producteurs, le vin serait en plein développement en France, puisqu’en 2012, le vin biologique « représentait 10 % des ventes de produits alimentaires biologiques en France pour un chiffre d’affaires de 413 millions d’euros, soit une croissance de 15 % en un an » selon WinePaper. Riche de ce développement fort, la France serait, selon une étude récente, deuxième au rang mondial de la production de vins biologiques. Notons que depuis une vingtaine d’années, les producteurs et les réseaux de distribution permettent aux consommateurs de se fournir aisément et de trouver des élixirs de grande qualité sans forcément dépenser plus qu’un vin non biologique. Des salons professionnels de vins bio se déroulent aussi dans le monde, comme Millésime Bio, « le seul salon mondial consacré aux vins biologiques certifiés, et ouvert uniquement aux acheteurs professionnels« . Consommer du vin bio n’est donc plus un acte de revendication ou un comportement « bobo », consommer du vin biologique c’est aussi approuver et encourager le travail et les efforts de nombreux viticulteurs qui souhaitent offrir le meilleur et préserver tout l’environnement en même temps que la santé. L’étude réalisée par Ipsos sous l’initiative de Sudvinbio, intitulée « Le vin bio en France : consommation et profil des consommateurs« , révèle que  « 1 Français sur 3 consomme aujourd’hui des vins biologiques » et montre que le secteur se développe positivement, malgré un climat économique tendu et des « attaques » à coup de lois qui risquent de faire saigner les vignes (lire notre article à ce sujet « Quand le vin prend un coup dans l’aile« ). Pour mémoire, le CA 2012 (chiffre d’affaires) des vins biologiques en France s’élevait à 413 millions d’€ et a pris +15% en une année. Croissance stimulée par une production et une offre plus grande, ces chiffres montrent aussi la volonté des consommateurs et de tous les professionnels de revenir à des valeurs essentielles et naturelles. Bien que le vin nécessite d’être consommé avec modération et que son abus soit mauvais pour la santé, il n’empêche que même consommé en faible dose, chacun est en droit de réclamer des produits de qualité et respectueux pour la santé. Réalisée sur une panel de 2001 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 à 64 ans, l’étude taille le profil du consommateur actuel de vin biologique. L’étude signale que les consommateurs de vins sont prêts à « payer plus cher pour le...

Lire…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer